Fenêtres et volets dans le bâti ancien

Les menuiseries des fenêtres et volets sont des éléments patrimoniaux importants qui contribuent fortement à l'identité visuelle de l'habitat local.

Fenêtres

- Conserver les menuiseries anciennes et faire restaurer les menuiseries récupérables. La fenêtre doit toujours être peinte. Les couleurs vives et le blanc sont exclus. Les vernis et lasures ton bois sont déconseillés. Au XVIIe siècle, on rencontre de nombreux descriptifs précisant la couleur ocre rouge. 
- Proscrire les "menuiseries" en matière plastique : l’innocuité du PVC n’est toujours pas garantie. L’émission de phtalates peut se produire notamment en cas de forte chaleur, créant une évaporation de produits volatils sous l’effet des rayons du soleil. Ces perturbateurs endocriniens peuvent donc être inhalés et s’accumuler dans l’organisme. En cas d’incendie, leur combustion émet des fumées corrosives qui compliquent la tâche des sapeurs-pompiers. D'autre part, le coût environnemental des menuiseries extérieures en PVC est important. Leur processus de fabrication nécessite du pétrole, mais aussi un certain nombre d’additifs toxiques nécessaires à sa plastification. De même, le recyclage est gourmand en énergie, ce qui porte le coût du cycle de vie du PVC à des niveaux élevés, le tout pour une durabilité sensiblement inférieure à celle des autres matériaux de menuiserie.
Enfin, l’impact esthétique de ce matériau est considérable, notamment dans les centres historiques où les propriétaires adoptent souvent pour stratégie de mettre l’administration devant le fait accompli (Source : Amendement N° CE 900 à la loi ELAN). Les fenêtres en PVC sont déjà interdites dans certaines villes d’Allemagne, mais aussi en Suède ou en Autriche.

Volets

Jusqu'au XVIIIe siècle, les volets étaient principalement intérieurs. Ce n'est qu'au XIXe siècle que les volets extérieurs en bois se sont généralisés.
Depuis le XVIIIe siècle, quatre types de volets pleins extérieurs coexistent dans le Rhône : volets à lames croisées, volets à faux cadre, volets à cadre et volets rustiques.
Aux XVIIIe et XIXe siècles, les gris perle ou gris légèrement vert ou bleuté se rencontraient fréquemment dans les immeubles de ville; on pouvait rencontrer des couleurs foncées, surtout à la fin du XIXe siècle, ocre rouge foncé, brun rouge ou vert sombre.
Sont proscrits en restauration et réhabilitation : 
- Les volets pleins à barre et écharpe appelés communément volets en « z » : ces modèles, rapportés du sud ouest et d’Espagne, n’ont pas leur place dans le département du Rhône. 
- Les vernis et lasures : les volets étaient traditionnellement peints. L’usage progressif des lasures contribue à la banalisation et à l’uniformisation du bâti.
- Le blanc (fenêtre, portail, clôture...).
- Les volets roulants et le PVC.

Ressources en ligne

Cahier de recommandations pour le remplacement de fenêtres en site historique Ville de Lyon, 2019
- Lumineuses façades du pays des Pierres dorées : petit précis de recommandations architecturales, CAUE69
- Communes du Rhône proposant un nuancier couleur des façades : 
- Couleurs et enduits au pays des Pierres dorées CAUE69
- Les ouvertures dans le bâti ancien fiche ATHEBA Maisons Paysannes de France, 2014
- Les châssis de fenêtres du XVe au XVIIIe siècles par Arnaud Tiercelin, 01/2006